Lavez-vous les mains, l'activité grippale est élevée en Abitibi-Témiscamingue

Grippe ISTOCK Tero Vesalainen

L'indice d'activité grippale est toujours élevé en Abitibi-Témiscamingue, et devrait l'être pour encore quelques semaines. La dernière saison a été très intense, mais il est encore trop tôt pour dire si cette année sera pire ou non alors qu'on ignore toujours si le pic de la saison a été atteint.

 

Un indice élevé veut dire qu'il y a beaucoup de grippe qui s'est propagée dernièrement, explique la médecin-conseil en maladies infectieuses à la Direction de santé publique du CISSS, Dre Nicole Bouchard.

« Ça veut dire qu'il y a beaucoup de grippe qui se promène, qu'il y a un pourcentage de tests positifs pour la grippe qui est élevé, ensuite il y a beaucoup de gens qui appellent à Info-Santé, il y a beaucoup de gens qui consultent à la salle d'urgence, et il y a aussi des hospitalisations pour pneumonie ou grippe. »

Dre Nicole Bouchard

La grippe se manifeste par l'apparition soudaine de fièvre et de toux, accompagnées d'une grande fatigue, de douleurs musculaires, comme si un camion nous était passé sur le corps. Au contraire, une personne aura peu de fièvre si elle souffre d'un rhume, mais aura plutôt le nez qui coule, la gorge qui gratte et est un peu douloureuse et un peu de toux. Le rhume s'installe plutôt tranquillement, contrairement à la grippe. Vous pouvez aussi consulter ce document du ministère afin de savoir quoi faire et où consulter selon vos symptômes.

Comment se soigner?

La grippe a mis une grande pression sur les salles d'urgence pendant la période des fêtes, alors que les taux d'occupation ont dépassé les 100 % à plusieurs endroits au Québec. En Abitibi-Témiscamingue, la situation est relativement bonne actuellement.

Seul le Centre hospitalier Hôtel-Dieu d'Amos est à 100 %. Toutefois, aucun patient n'est sur une civière depuis plus de 24 heures. À Val-d'Or, le taux est aussi élevé, à 91 %. Quatre personnes sont sur une civière depuis plus de 24 heures. C'est tout le contraire à Rouyn-Noranda, La Sarre et au Témiscamingue, alors que certaines civières aux urgences sont mêmes totalement inoccupées. Pour connaître le taux d'occupation en temps réel, consultez Index Santé.

La meilleure façon de soigner une grippe est de rester à la maison, de boire beaucoup et de faire baisser la fièvre, rappelle Dre Nicole Bouchard.

« Par contre, il y a des gens, soit de très jeunes enfants, les moins de trois mois, ou les personnes qui ont déjà des problèmes de santé chroniques, on souhaite que ces personnes-là consultent si elles ont des symptômes de grippe. »

Dre Nicole Bouchard

Vous pouvez aussi consulter Info-Santé au 811, votre médecin de famille ou le GMF si vous n'en avez pas.

Il est encore temps de recevoir le vaccin contre la grippe si vous ne l'avez pas fait, mais grand temps alors que le pic saisonnier approche. Il y a certaines clientèles ciblées par la vaccination, qui est normalement efficace pour une personne sur deux. Il est toutefois trop tôt pour connaitre son efficacité cette saison. L'an dernier, l'efficacité était très faible, à moins de 30 %.