Le CISSS-AT, deuxième pire déficit au Québec

Caroline Roy, PDG du CISSS-AT

Les problèmes financiers du Centre intégré de santé de l'Abitibi-Témiscamingue sont préoccupants.

Selon le Journal de Montréal, le déficit de la dernière année est de 21.8M$, bon pour le deuxième pire bilan de toute la province.

Seul le CHUM à Montréal est dans une situation plus périlleuse.

Chez nous, c'est le recours à la main-d'oeuvre indépendante qui est coûteux.

«C'est majoritairement causé, à 99.9%, par l'utilisation de la main-d'oeuvre indépendante.  Si ces heures-là avaient été faites au taux régulier du CISSS par les types d'emploi, on serait probablement en équilibre.»

-Marie-Lyne Blier, directrice des ressources financières au CISSS-AT

Infolettre ÉNERGIE

Pour ne pas manquer aucun concours et nos meilleurs contenus