Le CISSS veut faire connaitre ses façons de faire

Le CISSS déploiera bientôt son concept Vrai Nord partout dans la région de l'Abitibi-Témiscamingue

Le CISSS de l'Abitibi-Témiscamingue déploiera prochainement le concept Vrai Nord, afin de mieux faire comprendre sa façon de fonctionner. Le tout a été présenté au conseil d'administration en décembre.

 

Les citoyens seront ainsi mieux informés des priorités, de la mission et de la vision de l'organisme. Du visuel détaillé sera placé dans tous les centres dans la prochaine année. Le programme sera basé sur quatre piliers, soit la qualité et la sécurité, l'accessibilité, le personnel et l'utilisation des ressources.

Ils seront tous liés à la valeur fondamentale au coeur des décisions de l'organisme, soit l'expérience usager, explique le président-directeur général du CISSS, Yves Desjardins.

« Nous, on a identifié les grands éléments sur lesquels on veut que les gens travaillent, mais de façon très opérationnelle, sur le terrain, il va y avoir des objectifs et des actions concrètes qui vont se présenter dans chacun des services de notre organisation. On est en train de produire les affiches et la population va être en mesure de voir sur quoi on travaille. »

- Yves Desjardins

Le tout dans un objectif d'amélioration continue, ajoute Yves Desjardins.

« Ce que les gens nous disent, lorsqu'on fait des sondages, c'est toujours la même chose. Quand ils viennent dans nos services, ils sont contents, ils disent que les gens sont bien reçus. Toutefois, des fois, c'est difficile d'avoir accès à nos services, parce qu'il y a des listes d'attente, parce que c'est loin, donc comment on va s'assurer nous, que dans nos décisions, on va prendre en considération l'accessibilité. »

Yves Desjardins

Il cite en exemple la fixation de l'IRM à Amos, qui complique un peu l'accès, mais améliore grandement la qualité des services et l'utilisation des ressources et du personnel.

Le CISSS travaille aussi grandement sur l'embauche et la rétention de personnel en ce contexte de pénurie de main-d'oeuvre, en tentant d'exploiter le plein potentiel de ses employés et leur embauche au bon endroit. Une journée de rehaussement de postes est d'ailleurs prévue mercredi.

Le CISSS-AT multiplie les moyens de rétention et d'attraction de personnel

Audrey Folliot, Bell Média. Le CISSS-AT multiplie les moyens de rétention et d'attraction de personnel

L'organisme cherche aussi à gérer ses ressources de façons efficientes, pour minimiser les dépenses inutiles. Le CISSS emploie 6 000 personnes.