Le marché immobilier connait un été record

Maison à vendre

Tout comme juin et juillet, le mois d'aout a été très bon pour le marché immobilier dans la région.

Le nombre de maisons vendues le mois dernier a augmenté de 40% par rapport à l'an passé.

Il s'agit même d'un été record depuis que la chambre immobilière compile des données.

Cela s'explique par le fait que le marché a été arrêter durant le printemps une période qui est habituellement bien occupée pour les courtiers.

Cependant, le marché connait quelques bouleversements à cause de la pandémie.

Premièrement, il y a entre 35 et 40% moins de propriétés sur le marché qu'à l'habitude.

Le directeur à la Chambre immobilière de l'Abitibi-Témiscamingue, Robert B. Brière, explique pourquoi.

«Il y a des gens qui étaient probablement prêts à vendre au printemps et avec la venue de la covid et du télétravail se sont installés chez eux et se disent que tant qu'à être installé on ne vendra pas. On risque de tout recommencer si on déménage.»

-Robert B. Brière, directeur à la Chambre immobilière de l'Abitibi-Témiscamingue

Cette rareté des maisons a aussi fait grimper les prix.

«On voit souvent des offres multiples sur des propriétés. Dans les derniers jours, un courtier m'a dit avoir reçu quatre offres sur une maison en quelques jours. Quelqu'un avait offert le prix demandé, un autre avait offert un peu plus et les deux ne l'ont pas eu puisque quelqu'un a donné plus cher. Ça joue donc du coude en ce moment.»

-Robert B. Brière, directeur à la Chambre immobilière de l'Abitibi-Témiscamingue

Selon Robert B. Brière, cette situation devrait se poursuivre au cours des prochains mois. 

Par la suite, il s'attend à ce que le marché se stabilise.

Infolettre ÉNERGIE

Pour ne pas manquer aucun concours et nos meilleurs contenus