Le marché immobilier tourne à faible régime en ce temps de crise

maisons à vendre

Le marché immobilier, comme bien d'autres secteurs, est ébranlé par la crise sanitaire.

Les données quant au nombre de ventes risque d'être beaucoup moins glorieuse pour les mois à venir que celles obtenues pour mars.

Des maisons se vendront dans les prochaines semaines et mois, mais le nombre de transaction dépendra de la capacité des citoyens à acheter une propriété.

Le directeur de la Chambre immobilière de l'Abitibi-Témiscamingue, Robert B. Brière.

«La roue va recommencer tranquillement, au fur et à mesure que l'économie va ouvrir. D'ici là, ça va être au ralenti, c'est donc certain que les chiffres vont refléter ça aussi. C'est-à-dire qu'il devrait y avoir moins de propriétés sur le marché, un petit peu moins de ventes, moins de promesses d'achat tant que l'économie ne sera pas repartie comme il le faut.»

-Robert B. Brière, directeur de la Chambre immobilière de l'Abitibi-Témiscamingue
 

Infolettre ÉNERGIE

Pour ne pas manquer aucun concours et nos meilleurs contenus