Le Nord-du-Québec n'est toujours pas ouvert

Alain Poirier

Même si l'Abitibi-Témiscamingue est déconfinée graduellement, ce n'est toujours pas le cas dans le Nord-du-Québec.

Les entrées et sorties sont toujours limitées.

Les cas sont peu nombreux, mais le système de santé est plus fragile et le gouvernement veut éviter de le surcharger.

Le maire de Lebel-sur-Quévillon, Alain Poirier, le rappelle d'ailleurs à tous ses citoyens :

«Ça fonctionne avec la bonne foi des citoyens.  Si vous avez été à l'extérieur, c'est très important de le dire à votre retour, sans ça, vous pourriez être dans le trouble avec la Santé publique si vous avez fait des fausses déclarations.  J'ai confiance en vous.

- Alain Poirier

Il lance aussi ce message au reste du Québec :

«Venir dans le Nord-du-Québec, pour les gens qui ne résident pas chez nous, c'est non.  Les pêcheurs ou les chasseurs à l'ours, vous ne pouvez pas venir chez nous, sauf si c'est pour un service essentiel.»

- Alain Poirier

Depuis le début de la crise, huit personnes du Nord-du-Québec ont été infectées, en plus de dix dans les Terres cries de la Baie-James.

Infolettre ÉNERGIE

Pour ne pas manquer aucun concours et nos meilleurs contenus