Le PQ a espoir de renverser la tendance en Abitibi-Témiscamingue

Paul St-Pierre Plamondon appears in this undated image from a rally during the 2016 Parti Quebecois leadership race.

Le Parti Québécois est à la croisée des chemins.

Au dernier scrutin provincial, en 2018, le parti n'a pu faire élire que sept députés.

Il a été rayé de la carte en Abitibi-Témiscamingue, même dans Abitibi-Ouest, pourtant un château fort.

Et pour l'instant, les sondages sont plutôt défavorables au Parti Québécois.

À un an de la prochaine élection, c'est la Coalition Avenir Québec qui a la faveur des sondés, et de loin.

De passage en Abitibi-Témiscamingue, le chef du PQ, Paul St-Pierre Plamondon, dit ne pas s'en formaliser outre mesure :

«On n'est pas en politique pour les sondages.  On a un an pour parler d'autre chose que de la pandémie, pour parler avenir et d'un pays.  Un pays dans lequel les régions auront le moyen de décider elles-mêmes».

- Paul St-Pierre Plamondon

Infolettre ÉNERGIE

Pour ne pas manquer aucun concours et nos meilleurs contenus