Le TEP scan de Val-d'Or fait le travail

Val-d'Or pourra traiter un premier patient avec son Tep-Scan en mars 2020

L'arrivée d'un TEP-Scan à Val-d'Or il y a maintenant un an est une belle acquisition.

Depuis le premier examen, en octobre 2020, plus de 1 000 autres ont été faits.

C'est donc dire que les citoyens n'ont plus à quitter la région pour avoir accès à un TEP, qui détecte les cancers et guide vers les meilleures solutions.

Ça fonctionne bien au point où le CISSS-AT respecte les délais demandés par les médecins pour un examen.

Le CISSS a aussi pu recruter un troisième nucléiste pour son équipe.

Il reste quand même deux postes de technologues en médecine nucléaire à combler.

Val-d'Or est la seule région loin des grands centres au Canada à posséder un TEP.

«Ce sont des examens qui permettent de détecter la maladie plus rapidement. On change donc le traitement pour le patient. On est capable de choisir le meilleur pour la personne. C'est vraiment un examen qui était essentiel pour offrir les meilleurs traitements possible.»

- Jean Hébert, Chef de département et nucléiste à Val-d'Or

Infolettre ÉNERGIE

Pour ne pas manquer aucun concours et nos meilleurs contenus