Le travail d'un policier a changé pour toujours

Benoit Coutu

Le travail des policiers a possiblement changé à jamais avec les tristes événements de la semaine passée à Minneapolis.

Un homme a perdu la vie, filmé par des passants.

Il faudra que les patrouilleurs s'habituent, tout le monde de nos jours a un téléphone à portée de main et peut filmer.

Notre collaborateur à Énergie et ancien sergent de la Sûreté du Québec à la retraite, Benoit Coutu, en a parlé ce matin dans le Boost :

«Ce n'est pas facile.  En principe, les interventions ne devraient pas changer.  L'affaire c'est que souvent, seulement une partie de l'intervention est montrée, et non pas l'action en intégrale.»

- Benoit Coutu

Est-il possible de penser que les policiers auront tous sur eux, un jour, une caméra portative? Benoit Coutu :

«C'est dans les plans depuis longtemps.  Moi je pense que oui, ça pourrait aider, mais peut-être que dans d'autres cas, ça pourrait nuire.»

- Benoit Coutu

Par ailleurs, l'ancien sergent de la SQ a commenté la situation à Montréal, alors que des voyous ont profité d'une manifestation pacifique contre le racisme pour vandaliser des commerces et voler des magasins :

«Il y a des casseurs et des manifestants.  Quand c'est pacifique, il n'y a pas de trouble, mais des fois on sait que ça va brasser et il faut que les policiers se protègent.»

- Benoit Coutu

Benoit Coutu estime que le travail du policier qui a mis son genou sur George Floyd a été exécrable.

Infolettre ÉNERGIE

Pour ne pas manquer aucun concours et nos meilleurs contenus