Les agents de la paix veulent leur part

Nouvelle prison d'Amos

Les agents de la paix en services correctionnels du Québec demandent la prime du gouvernement pour travailleurs essentiels.

Ils ont posé des panneaux près du Centre de détention d'Amos pour se faire voir et entendre.

Les agents soutiennent qu'ils sont exposés aux menaces, aux tensions et surtout, aux risques.

Selon le vice-président régional de la CSN, Dany Dénommé, un petit merci de temps à autre en conférence de presse, c'est insuffisant :

Le secteur est aussi aux prises avec un problème de main-d'oeuvre.

Infolettre ÉNERGIE

Pour ne pas manquer aucun concours et nos meilleurs contenus