Les primes de salaire au CISSS-AT dénoncées

Caroline Roy

Les travailleurs de la santé ont manifesté devant l'hôpital de Rouyn-Noranda aujourd'hui (mercredi). Ils dénoncent les hausses de salaire versées à certains dirigeants du CISSS-AT.

Selon eux, cette action démontre que le gouvernement et les dirigeants du réseau public sont déconnectés de la réalité vécue sur le terrain.

Cela affecte le moral des travailleurs de premières lignes pour qui les derniers mois ont été particulièrement difficiles.

«Les membres sont de plus en plus découragés. Ils sont échaudés des dernières négociations. Ils sont échaudés de la façon dont le gouvernement jongle avec eux. On met une prime, on enlève une prime. Il n'y a aucune reconnaissance.»

-Annick Trottier, vice-présidente de la Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS-CSN)

Selon Annick Trottier, les négociations avec le gouvernement sont difficiles et ne progressent pas.

Le Syndicat réclame une augmentation de salaire de 2$ pour tous, en 2020 et de 0,75$ pour les deux années suivantes.

Le gouvernement, de son côté offre une augmentation de 1,75% cette année et de 1.5% en 2021 et 2022.

Infolettre ÉNERGIE

Pour ne pas manquer aucun concours et nos meilleurs contenus