Les primes ramèneraient 15 infirmières en Abitibi-Témiscamingue

Le Collège des médecins modifie sa position concernant le rôle des supers-infirmières pour améliorer l'accès aux soins. Le conseil d'administration a adopté une résolution pour qu'elles puissent poser des diagnostics, tel que souhaité par le gouvernement.

Les primes du gouvernement pour revenir dans le réseau de la santé continuent de faire jaser.

Selon le CISSS de l'Abitibi-Témiscamingue, 15 infirmières ou infirmières auxiliaires auraient démontré un intérêt pour revenir.

La semaine passée, le milieu syndical parlait de cinq retours.

Le gouvernement souhaite ramener dans son giron des ressources à la retraite ou du milieu privé, vers le public, pour relever la pression sur un réseau à bout de souffle.

Il manquerait 270 infirmières dans notre région, en plus de celles qui seront en arrêt forcé vendredi, avec la décision de suspendre les travailleurs de la santé qui ne sont pas doublement vaccinés.

Infolettre ÉNERGIE

Pour ne pas manquer aucun concours et nos meilleurs contenus