Les propriétaires de gym veulent rouvrir

Entraînement en couple, workout pour rester en forme

Les propriétaires de gym privés de la région s'impatientent.

C'est que Québec n'a toujours pas donné le feu vert à la reprise des activités et le ton monte un peu partout en province.

Ça fait trois mois que tout est sur pause dans les centres de conditionnement physique.

Plusieurs estiment que les règles sanitaires seraient faciles à respecter, notamment parce qu'il n'y a pas de va-et-vient de la clientèle et que les cours sont offerts en petits groupes.

La désinfection du matériel serait également assurée, puisque les propriétaires gèrent eux-mêmes l'horaire d'utilisation.

«C'est frustrant de voir qu'on est quasiment les seuls qui ne rouvrent pas encore.  Ça fait 10 fois, 20 fois qu'on revoit les procédures de salubrité.  On est plus que prêt.  Ce qui est dur, c'est de ne pas avoir de date de retour.»

- Véronique Pelletier, copropriétaire du Cyclotonus à Val-d'Or

Véronique Pelletier soutient que les bienfaits de l'exercice compensent largement pour les risques actuels :

«On dirait que le gouvernement ne l'appuie pas.  Il mise toujours sur l'aspect du risq    ue, mais les bienfaits physique et mental de l'entraînement comparé à ce que ça coûte les pilules pour la santé mentale (le choix est facile).»

- Véronique Pelletier

Infolettre ÉNERGIE

Pour ne pas manquer aucun concours et nos meilleurs contenus