Les transporteurs interrégionaux toujours en attente

Les Autobus Maheux.

Les transporteurs interrégionaux demandent au gouvernement du Québec d'agir rapidement afin qu'ils puissent reprendre leurs services.

Il y a six semaines, les transporteurs ont fourni un plan de reprise au gouvernement qui semblait bien progresser, mais qui semble avoir ralenti au cours des dernières semaines.

En plus d'un plan de relance, les transporteurs demandent également une aide financière afin de compenser les pertes subies depuis le début de la crise, mais également ceux qui viendront lors de la reprise à cause du nombre limité de passagers qu'ils devront possiblement respecter.

«Des autocars stationnés dans la cour ça coûte très cher, les mettre en service pour qu'ils perdent encore plus d'argent, c'est encore moins supportable. Ça c'est seulement pour la phase un qui est les principaux corridors de liaisons. C'est donc sûr que pour l'étape suivante, qui est de reprendre les lignes régionales, on est encore plus loin de la coupe aux lèvres parce que c'était déjà un problème de financement.»

-Pierre Maheux, président de groupe Autobus Maheux

Même si Autobus Maheux ne prévoit pas augmenter le prix de ses billets, les voyageurs pourraient payer plus cher qu'avant pour monter à bord.

«À cause du faible nombre de personnes qui peut prendre place dans le véhicule, les gens n’auront pas accès au rabais comme ceux pour étudiants ou pour ainées. Tout le monde va payer le tarif régulier. On ne l'a pas augmenté et on ne prévoit pas le faire, mais on a besoin de tous les revenus prévus par un tarif régulier.»

-Pierre Maheux, président de groupe Autobus Maheux

Il précise également que les transporteurs privés comme Groupe Maheux ne sont pas éligibles aux 400M$ débloqués par le gouvernement puisqu'il est pour les transports publics comme les autobus de villes. 

Infolettre ÉNERGIE

Pour ne pas manquer aucun concours et nos meilleurs contenus