Mais qui va acheter North American Lithium?

La mine North American Lithium, à La Corne, en Abitibi-Témiscamingue.

Le futur de la mine North American Lithium à La Corne n'est pas toujours pas réglé.

Les anciens dirigeants ont déclaré faillite en 2019 et, depuis ce temps, plusieurs joueurs se sont montrés intéressés.

L'avenir du lithium est prometteur, notamment pour la construction de véhicules électriques.

Selon le Journal de Montréal, il y aurait une demi-douzaine de joueurs voulant repartir la mine, dont au moins deux joueurs québécois.

«Quand la transaction va se faire, il y a de l'argent qui devait être mis en tutelle pour réaménager le site, mais on ne l'a jamais vu.  S'assurer que si la matière première part, que l'argent revienne pour payer les contracteurs, les employés et les fournisseurs.  Il ne faut pas vivre ce qu'on a vécu avec les derniers propriétaires.»

- Éric Comeau, maire de La Corne

North American Lithium a 200 millions de dollars en dette, dont la moitié à Investissement Québec.

Il faudra être solide pour espérer repartir la mine, alors qu'il faudrait des dizaines de millions pour la remise en marche et un autre 250M$ pour bâtir une deuxième usine.

Infolettre ÉNERGIE

Pour ne pas manquer aucun concours et nos meilleurs contenus