Mathieu Landry écope de 813 jours de prison

Feu

Coupable de 12 incendies criminels en 2020, le Valdorien Mathieu Landry passera encore 375 jours en prison.

L'homme de 29 ans a allumé une douzaine de feux en plus d'être coupable de deux introductions par effraction, l'an passé, semant l'inquiétude en ville. Il était détenu depuis son arrestation, en septembre 2019.

Au total, le juge Jean-Pierre Gervais le condamne a 813 jours de prison, moins le temps déjà purgé. Il sera aussi sous le coup d'une probation surveillée de 36 mois à sa sortie de prison, en plus de devoir parcourir un cheminement thérapeutique.


Lors des représentations des avocats, le directeur du Service de sécurité incendie de Val-d'Or, Jean-Pierre Tenhave, a témoigné à l'effet qu'il avait peur durant la vague d'incendies.  Il a dit craindre pour la vie de la population, mais aussi de ses propres pompiers.  Il a expliqué au juge qu'il se couchait le soir en se demandant quand les incendies criminels allaient s'arrêter.

Le sergent-détective Marc April a ensuite témoigné.  Selon lui, il a fallu embaucher des spécialistes de l'extérieur pour élucider ces crimes, en plus de monopoliser toute la section des crimes majeurs à Val-d'Or.  Il a aussi indiqué qu'il a fallu faire sept jours de filature de Mathieu Landry avant de pouvoir l'arrêter.

Finalement, le propriétaire d'un garage incendié par Mathieu Landry a témoigné.  Il a expliqué au juge que l'incendie lui a coûté plus de 10 000$ en dommages au garage, à sa maison et à d'autres biens.  Il dit aussi garder des séquelles depuis l'incendie.

Infolettre ÉNERGIE

Pour ne pas manquer aucun concours et nos meilleurs contenus