Moment historique dans l'histoire de Malartic

Première coulée de béton à la mine Odyssey

Le monde des mines vit un moment bien spécial à Malartic ces jours-ci.

Le Partenariat Canadian Malartic débute la coulée de béton du chevalement de la mine Odyssey.

Au final, la structure sera éventuellement haute de 93 mètres.

Pour la construire, il faudra 4 000 mètres cubes de béton, 570 bétonnières et 30 jours.  Le chevalement va gagner 20cm chaque heure.

La minière indique qu'il sera bientôt visible de la route 117.

Odyssey est la continuité des fosses Canadian Malartic et Barnat.

Le projet nécessite un investissement de 1.7 milliard de dollars sur sept ans

La mine sera exploitée jusqu'en 2039, employant 1 500 personnes.

Au plus fort de l'exploitation, il y aura 19 000 tonnes de minerai à sortir par jour et il faudra 1 500 employés à temps plein pour exploiter le gisement d'or.

Le directeur de la mine, Serge Blais, explique à quel point le projet souterrain est titanesque :

«C'est des infrastructures majeures.  Il faut construire un chevalement en béton de 90m de haut, des gros treuils, foncer un puits et des bâtiments de surface, c'est 700 millions.  Faire du développement sous terre et des tunnels et des galeries, c'est un autre 700 millions.  Puis, l'achat d'équipement, c'est 250 millions de dollars.»

- Serge Blais

Infolettre ÉNERGIE

Pour ne pas manquer aucun concours et nos meilleurs contenus