«On a le sentiment d'une justice rendue» - La petite-fille d'une des victimes de Justin John Bresaw

Justin John Bresaw lors d'une comparution au palais de justice d'Amos en 2020

Les familles des victimes de Justin John Bresaw sont soulagées.

Bresaw est en prison pour longtemps, avec à son dossier trois peines à purger à vie.

Il ne pourra pas demander de libération conditionnelle avant plusieurs années et, même rendu là, ce sera loin d'être automatique.

Les familles des victimes ont suivi à différentes intensités les deux procès, celui à Val-d'Or en 2015, puis l'appel en 2019 et 2020.

Valérie Deschatelets a perdu ses deux grands-parents dans ces meurtres crapuleux :

«Oui, enfin c'est terminé.  On est satisfait de la sentence.  On recommence à respirer et on a le sentiment d'une justice rendue.  On est heureux de la décision et on tourne la page.»

Valérie Deschatelets

Le processus judiciaire a été long, ajoute Valérie Deschatelets :

«C'est certain que pour les victimes, c'est très ardu.  Ça ne nous permet pas de faire notre deuil et de passer à autre chose.  On dirait que ça revient tout le monde à la charge.  Honnêtement, toute la famille, on en a beaucoup souffert de ça.»

- Valérie Deschatelets

Infolettre ÉNERGIE

Pour ne pas manquer aucun concours et nos meilleurs contenus