Plus de départ que d'embauche au CISSSAT

Santé

Le Centre intégré de santé et services sociaux de l'Abitibi-Témiscamingue(CISSSAT) aura des questions à se poser. Au cours des cinq dernières années, l'organisation a procédé à 4000 embauches. Cependant, il y a eu 4300 départs.

Selon la directrice des ressources humaines et des affaires juridiques, Sylvie Latulippe, 70% de ces départs seraient dus à des causes normales comme des déménagements, retour aux études, retraites et autres.

Le CISSSAT va tenter de déterminer pourquoi le 30% qui reste est parti.

«On va commencer à regarder si notre monde vit de bonnes expériences employées. Est-ce que les stagiaires et les vieux employés vivent une bonne expérience et là on va sonder notre monde et cela va être très important parce que ça va nous permettre de regarder comment on peut aller un petit peu plus loin.»

-Sylvie Latulippe, directrice des ressources humaines et des affaires juridiques

L'organisation devra aussi faire face à la pénurie de main-d'oeuvre.