QS veut redorer l'image de la vache bleue

Vache

Québec solidaire demande la mise en place d'un règlement afin d'interdire l'utilisation de l'huile de palme dans l'alimentation des vaches au Québec.

Selon eux, l'utilisation de cette substance qui aurait des effets néfastes sur l'environnement vient ternir l'image des produits laitiers québécois.

Présentement, il y aurait environ 25% des producteurs du Québec qui utilisent l'huile de palme.

La députée solidaire de Rouyn-Noranda-Témiscamingue, Émilise Lessard-Therrien, nous explique pourquoi son parti n'a pas simplement demandé de revoir les critères qui permettent à un produit d'être homologué la vache bleue.

«La vache bleue, c'est une mise en marché collective. C'est un outil de commercialisation que les producteurs se sont donné pour que les gens consomment leur produit et qu'ils aient un bon prix du lait à la ferme. Nous, ce n'est pas ça qu'on remet en question. On ne voudrait pas commencer à aller interférer dans cette mise en marché là que les producteurs se sont donnée eux-mêmes.»

Émilise Lessard-Therrien estime qu'il ne serait pas porteur d'interdire à des producteurs locaux d'être homologué puisque selon elle la priorité demeure que les citoyens consomment des produits québécois.

Infolettre ÉNERGIE

Pour ne pas manquer aucun concours et nos meilleurs contenus