Québec multiplie les efforts en immigration pour la région

Simon Jolin-Barrette

Pour tenter d'atténuer la pénurie de main-d'oeuvre, le gouvernement caquiste hausse ses effectifs en immigration en Abitibi-Témiscamingue.

Il y a ajout d'employés au ministère de l'Immigration, de la Francisation et de l'Intégration, en plus de l'ajout de points de services à La Sarre, Amos et Ville-Marie.

Déjà, Rouyn-Noranda et Val-d'Or étaient desservis.

Le personnel pourra notamment informer et accompagner les entreprises à travers les différents programmes et traiter les demandes des compagnies.

Attirer des immigrants ici demeure un défi, surtout en temps de pénurie de logements.

«C'est une réalité à laquelle on m'a sensibilisé tout à l'heure.  Je vais regarder pour travailler le dossier.  Le ministère de l'Immigration est en région pour répondre notamment à ces réalités sur le terrain».

- Simon Jolin-Barrette, ministre de l'Immigration

Il y aura aussi de l'aide à la francisation.

Québec annonce du même souffle de l'argent dans les MRC de la région pour le programme Mobilisation-Diversité, qui permet d'épauler ce qui se fait déjà dans les communautés pour l'accueil des nouveaux arrivants.