Québec s'engage à supporter l'industrie forestière

Pile de bois d'oeuvre

L'industrie forestière accueille favorablement l'engagement du gouvernement du Québec à mettre sur pied un programme de garanties de prêt.

Ce programme pourra soutenir les entrepreneurs s'ils se retrouvent au coeur du litige du bois d'oeuvre avec les États-Unis.

Le premier ministre Philippe Couillard s'engage à créer un programme spécifique au Québec, et ce, même si le gouvernement fédéral ne bouge pas assez rapidement.

« On sera là à la hauteur requise pour les dommages réels constatés, et on verra s'il y a des dommages et on espère qu'il y en aura peu. Maintenant, le simple fait que l'exploitation forestière a lieu sur des terres publiques est, pour certains Américains, une mesure protectionniste. »

Chez Produits forestiers Résolu, cette annonce est vue comme un message d'appui très puissant envers l'industrie.

Le directeur principal Affaires publiques et relations gouvernementales, Karl Blackburn, s'en réjouit.

« Ce qui peut arriver, c'est que la poursuite des Américains va engendrer des coûts, va engendrer des problématiques pour les industries. Le gouvernement du Québec envoie comme message qu'il est aux côtés de l'industrie et qu'il va la supporter pour passer à travers cette crise. »

Selon Karl Blackburn, l'industrie forestière a déboursé près de 5 milliards de dollars en droits compensatoires et des centaines de millions de dollars en droits légaux lors de la crise de 2006.