Retombées minières : le REVIMAT n'est pas impressionné

Marc Nantel

Le Regroupement Vigilance Mines de l’Abitibi-Témiscamingue estime qu'il faut prendre les chiffres de l'Association minière du Québec avec un grain de sel.

L'Association avance que notre région jouit d'immenses retombées économiques grâce aux mines.

Sans le nier, le Regroupement parle de redevances minières minimes, d'une industrie qui peut étaler ses dépenses et d'une dette de 1,2 milliard de dollars toujours à pouvoir pour restaurer les sites miniers.

Infolettre ÉNERGIE

Pour ne pas manquer aucun concours et nos meilleurs contenus