«Sayona débarque ici avec ses bottes de cowboys» - Martin Veilleux

Martin Veilleux

Ne comptez pas sur Martin Veilleux pour accueillir le projet de Sayona à La Motte avec des gants blancs.

Le candidat libéral dans Abitibi-Ouest estime que la compagnie a bien mal débuté son aventure chez nous.

Il estime que les craintes des citoyens sont légitimes pour la protection de l'esker et que c'est à l'entreprise d'ajuster le tir :

«L'Abitibi-Témiscamingue, ce n'est pas une république de bananes.  Tu ne débarques pas ici avec tes bottes de cowboys et let's go, on opère.  Sayona travaille comme dans les années '50.  Ça ne marche pas, ça ne percole pas.  Les gens ont peur, je ne peux pas être pour ce projet-là».

- Martin Veilleux

Il ajoute que s'il était le patron de Sayona, il irait lui-même à Québec demander une audience devant le BAPE.  Il suggère aussi à la compagnie de plutôt voir ce qui se fait de bien dans les mines en région et de faire pareil.