Stéphane Morin coupable d'homicide involontaire

Serge Paré

Le Valdorien Stéphane Morin passera encore beaucoup de temps en prison.

L'homme de 57 ans plaide coupable d'homicide involontaire sur Serge Paré lors d'un incident survenu en septembre 2018.

Le 11 septembre, Morin a abattu Serge Paré avec une arme de calibre 12, en tirant dans l'omoplate.  La victime est morte d'un traumatisme thoracique secondaire à une décharge de fusil.

Les deux hommes, qui étaient colocataires dans le Nord-du-Québec, auraient consommé de l'alcool avant le geste fatidique.

Les relations étaient tendues entre les deux hommes, selon des témoins.

Après son geste, le criminel a passé des heures au téléphone avec des connaissances, il a envoyé une photo du corps de la victime à un ami par Messenger et il a négocié avec les policiers, qui l'ont convaincu de ne pas mettre fin à ses jours.  

Initialement, Stéphane Morin disait avoir été attaqué par un ours ou s'être défendu devant Serge Paré.

Dans les jours précédents le crime, Stéphane Morin avait verbalement parlé de «tuer le (...) et de tirer Serge Paré.

La Couronne et la Défense ont suggéré au juge Richard Grenier d'imposer une peine de pénitencier de 10 ans et demi, ce qu'il a accepté.

Puisqu'il a déjà purgé plus de trois ans de prison en détention préventive, qui compte à temps et demi, Stéphane Morin a moins de six années de pénitencier à faire.

Infolettre ÉNERGIE

Pour ne pas manquer aucun concours et nos meilleurs contenus