Tourisme Abitibi-Témiscamingue demande du financement et des mesures du gouvernement

Émilien Larochelle

Secoué par la crise du coronavirus et craignant le pire pour la suite, Tourisme Abitibi-Témiscamingue se tourne vers le gouvernement.

L'organisme estime que si les entreprises veulent offrir un service, elles doivent premièrement survivre à la crise.

Il faut connaître le calendrier complet de déconfinement.

Ensuite, il faudra de l'aide financière pour l'industrie.

Ça prend ça pour maintenir les emplois.

Uniquement en Abitibi-Témiscamingue, 640 entreprises et 7 400 emplois sont reliés au tourisme, de façon directe ou indirecte.

Le président de Tourisme Abitibi-Témiscamingue, Émilien Larochelle :

«Nous autres, ce qu'on veut, c'est que le gouvernement pense à aider les entrepreneurs en région à passer ces moments difficiles.  On a des gros entrepreneurs, mais des petits aussi, des petites organisations.»

- Émilien Larochelle, président de Tourisme Abitibi-Témiscamingue

Les recettes touristiques annuelles frôlent les 150M$.

Infolettre ÉNERGIE

Pour ne pas manquer aucun concours et nos meilleurs contenus