Une rentrée en présence progressive à l'UQAT

UQAT en été

L'Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue doit elle aussi improviser un peu pour la tenue des cours cet hiver.

La pandémie bouscule les habitudes du passé et la façon d'enseigner.

La rentrée s'est donc faite de façon progressive, pour assurer la santé de tous.

Il y a des cours à distance, mais aussi en présentiel et il y en aura de plus en plus.

Le recteur de l'UQAT, Vincent Rousson, explique comment l'UQAT a géré 

«Dès le retour des vacances des fêtes, on a consulté notre communauté universitaire.  Que ce soit les étudiants, les syndicats et les différentes instances, on a échangé sur la manière dont ils voulaient qu'on procède.  On ne voulait surtout pas jouer au yoyo et une semaine on est en présence, l'autre on est à distance.  Selon nos prévisions, au plus tard à la mi-février, on devrait assurer le déroulement de la session en présence en situation comodale.»

- Vincent Rousson

La variable de la vaccination est aussi à surveiller.  L'enseignement est un service essentiel et les employés ont eu accès à la troisième dose rapidement.  Le taux de vaccination est aussi bon chez les universitaires.

Infolettre ÉNERGIE

Pour ne pas manquer aucun concours et nos meilleurs contenus