Urgence de Senneterre: Émilise Lessard-Therrien veut des actions

Émilise Lessard-Therrien à l'Assemblée nationale

La fermeture de l'urgence de Senneterre dans les prochaines semaines continue de soulever la colère.

La députée de Rouyn-Noranda-Témiscamingue, Émilise Lessard-Therrien, ne comprend pas que le gouvernement soit surpris qu'il ait un manque de main-d'oeuvre dans la région alors que l'unité d'obstétrique de Ville-Marie est toujours fermée.

Elle rappelle avoir déposé une motion à l’Assemblée nationale dans laquelle elle mentionnait que le CISSS-AT était en manque de 165 infirmières et plus de 100 infirmières auxiliaires à temps complet.

La solidaire en a maintenant assez et demande des actions concrètes de la part du ministre de la Santé.

«Nous, on réclame plus fort que jamais le statut particulier pour la région et le plan de match de la CAQ. En ce moment, ils s'en remettent beaucoup aux bonnes volontés du CISSS-AT, mais ce dernier a des leviers qui ne lui appartiennent pas et qui sont entre les mains de Christian Dubé. Il ne peut plus regarder notre réseau de la santé avec les bras croisés.»

François Legault dit être prêt à tout pour ramener les infirmières du privé vers le réseau public, mais Émilise Lessard-Therrien espère le voir agir.

«Il va falloir que les bottines suivent les babines. On l'a dit, il ne faudra pas chercher de midi à 14h. Ce que ça va prendre pour convaincre ces gens-là c'est des investissements majeurs dans les conditions de travail. Il faut un peu de reconnaissance et ça va passer par autre chose que juste des paroles et ça va prendre de l'argent sur la table.»

La députée de Rouyn-Noranda-Témiscamingue s'attend à voir d'autres ruptures de services dans les prochaines semaines et mois.

Infolettre ÉNERGIE

Pour ne pas manquer aucun concours et nos meilleurs contenus