Val-d'Or a (finalement) son Tep-Scan

Val-d'Or pourra traiter un premier patient avec son Tep-Scan en mars 2020

Promis en 2012, c'est le mois prochain que Val-d'Or aura son Tep-Scan fonctionnel.

C'est une machine qui sert notamment à détecter des cancers et sa diffusion, les métastases, en plus de guider vers les meilleures solutions.

2000 personnes de notre région pourront en bénéficier chaque année, ce qui va permettre d'éviter d'avoir à se rendre à l'extérieur de l'Abitibi-Témiscamingue, ce que 60% des malades refusaient de faire.

C'est un ajout majeur pour la région, explique le Dr François Lamoureux :

«C'est vraiment exceptionnel.  Aujourd'hui, si on a un cancer et qu'on le prend très précocement, dans 40% des cas, on le guérit.  Nous, on va détecter les lésions au millimètre.  Il s'agit de le prendre au tout début.»

- Dr François Lamoureux

Dr Lamoureux ajoute que les patients d'ici seront très bien traités :

«Le type d'équipement que vous voyez ici, vous allez le retrouver dans les grands centres universitaires comme McGill, au CHUM et à Sherbrooke.  C'est un élément important.  La population va avoir la même qualité d'investigation ici que si elle allait dans un grand centre.»

- Dr François Lamoureux

Le coût total, incluant l'agrandissement de l'hôpital, l'appareil et les nouveaux équipements, dépasse les sept millions de dollars.

Le CISSS prévoit embaucher trois technologues et un nucléiste pour pouvoir se servir de son nouvel appareil, le premier du genre dans une région si peu densément peuplée.