Visites permises dans les CHSLD, mais sous certaines conditions

hôpital de Rouyn-Noranda

Les nouvelles mesures d'assouplissements permettent aux accompagnateurs qui offrent un soutien ponctuel de visiter les différents hôpitaux de la région, et ce, depuis vendredi. Cependant, et sans surprise, il y a des conditions à respecter.

Une seule personne à la fois est autorisée auprès du patient. Un maximum de quatre accompagnateurs peut visiter un proche en l'espace de 24 heures. Le port du masque de procédure et le respect du deux mètres de distanciation sont obligatoires.

« On demande aux gens qui sont hospitalisés d'identifier eux-mêmes les gens pour lesquels ils donnent accès à pouvoir leur rendre visite et leur apporter du soutien. Les visiteurs seront placés dans un calendrier de visites pour s'assurer qu'il y ait une seule personne à la fois. Évidemment, il y a un contrôle qui est fait à l'entrer de nos installations hospitalières pour s'assurer que les mesures de sécurité soient respectées. »

-Caroline Roy, présidente-directrice générale du Centre intégré de santé et de services sociaux de l'Abitibi-Témiscamingue

Ces mesures d'assouplissements touchent aussi les CHSLD de la région, mais elles sont quelque peu différentes. Deux personnes à la fois sont autorisées à visiter un résident. Ils doivent toutefois provenir du même ménage. La distanciation et le masque sont là aussi obligatoires.

Autant dans les CHSLD que dans les hôpitaux, un membre du personnel vous accompagnera pour éliminer toute circulation non essentielle dans les installations.

Finalement, dans les petits hébergements en ressources intermédiaires et dans les résidences privées pour aînés, un maximum de dix accompagnateurs est autorisé. C'est pour protéger les milieux vulnérables.

Infolettre ÉNERGIE

Pour ne pas manquer aucun concours et nos meilleurs contenus