Yves-François Blanchet veut revoir son plan post-covid

Le chef du Bloc Québcois profite de sa tournée en région pour rencontrer des maires et des entreprises afin de bien cibler les enjeux.

De passage en région, Yves-François Blanchet veut apporter des modifications à son plan post-covid.

Le chef du Bloc Québécois profite de sa tournée en région pour rencontrer des maires et des entreprises afin de bien cibler les enjeux.

Yves-François Blanchet dit sentir une énergie différente dans la région.

«On ne vient pas en Abitibi-Témiscamingue sentir une détresse. On sent une volonté de durée, une volonté d'amélioration et une volonté de stimuler ce qui est devenu une signature régionale. Je parle de culture, la créativité, les arts et le tourisme. Les gens ont des attentes légitimes par rapport à ça.»

-Yves-François Blanchet, chef du Bloc Québécois

Il était également important pour le chef du Bloc Québécois d'aller à la rencontre des communautés autochtones.

Il nous indique ce qui est ressorti de sa rencontre avec les dirigeants de la communauté de Pikogan.

«Il y avait l'enjeu très précis de coupures dans les budgets de l'école qui compromet la formation des enfants de la communauté sur ce qui à l'aire d'une erreur administrative et on va demander au ministre que ce soit corrigé.»

-Yves-François Blanchet, chef du Bloc Québécois

Il dit aussi vouloir injecter de l'argent dans la vitalisation des langues autochtones.

Selon lui, le fait de les archiver n'est pas suffisant.

Infolettre ÉNERGIE

Pour ne pas manquer aucun concours et nos meilleurs contenus