Yves-François Blanchet vient parler main-d'oeuvre et droits autochtones

Le chef du Bloc québécois était de passage chez nous dans les dernières heures. Yves-François Blanchet a tendu la main aux Premières Nations pour développer des partenariats et s'est engagé à faire progresser les dossiers autochtones à Ottawa, notamment pour plus d'autonomie administrative et une meilleure reconnaissance des services policiers autochtones.

Le chef du Bloc québécois était de passage chez nous dans les dernières heures.

Yves-François Blanchet a tendu la main aux Premières Nations pour développer des partenariats et s'est engagé à faire progresser les dossiers autochtones à Ottawa, notamment pour plus d'autonomie administrative et une meilleure reconnaissance des services policiers autochtones.

Quant à l'épineux dossier de la pénurie de main-d'oeuvre, Yves-François Blanchet propose la mise en place d'un crédit d'impôt pour un jeune qui s'installe en région, comme c'est le cas au provincial et des incitatifs fiscaux pour le maintien en emploi des aînés.

«Il y a des enjeux en région pour lesquels les gens vont avoir besoin d'un soutien, que ce soit la main-d'oeuvre, l'environnement ou les craintes sur Gazoduq.  Ça justifie la présence».

- Yves-François Blanchet

Le chef du Bloc a confiance d'aller chercher les comtés dans notre région :

«Les sites de projections ont beaucoup de difficulté, je me fis assez peu là-dessus.  Mes chiffres à moi sur la région ici sont aux bas mots excellents.  J'entretiens des grands espoirs que l'Abitibi-Témiscamingue choisisse le Bloc québécois».

​- Yves-François Blanchet