Yves-François Blanchet virtuellement en Abitibi-Témiscamingue

Le chef du Bloc québécois veut donner beaucoup d'argent à notre région, si ce parti obtient une majorité de sièges lors des prochaines élections. Yves-François Blanchet est insatisfait que tout le financement soit remis dans l'Ouest canadien.

Yves-François Blanchet a effectué des rencontres virtuelles avec une trentaine d'acteurs économique et politique de la région.

Ces rencontres permettent au chef du Bloc Québécois d'entre autres discuter de ce qui pourrait être amélioré dans les aides mises en place par le gouvernement puisqu'elles sont vite appliquées étant donné que la situation demande ce genre de réaction, des enjeux économiques à court et long terme et de tourisme.

En entrevue avec Info Énergie, il a commenté le dossier des travailleurs étrangers dans le domaine de l'agriculture.

Le Bloc a demandé que le gouvernement prenne en charge les deux semaines de quarantaine de ces travailleurs puisqu'il s'agit d'un enjeu de santé publique, une demande qui a été refusée.

«Les producteurs agricoles ne sont pas des experts en santé publique et n'ont pas les installations et la logistique nécessaire pour donner un isolement de haut-niveau aux gens qui arrivent de l'étranger. S’il y a des cas qui se manifestent, il y a des gens qui vont devoir remettre en  question leur propre conscience.»

-Yves-François Blanchet, Chef du Bloc Québécois

Yves-François Blanchet est conscient qu'il risque d'y avoir moins de travailleurs provenant de l'extérieur du pays que les autres années, mais est confiant que les gens sans emploi vont venir prêter main forte.

Infolettre ÉNERGIE

Pour ne pas manquer aucun concours et nos meilleurs contenus