Procès Taillefer-Duguay : le ton monte


Hugues Duguay et Billy Taillefer lors de leur procès au civil (François-Olivier Dénommé)

Au jour 8 du procès au civil de Billy Taillefer et Hugues Duguay à Val-d'Or, c'est au tour de Me John Tymchyk de témoigner.

C'est lui qui était le procureur de la Couronne en 1990.  Il a autorisé l'accusation de meurtre au premier degré contre les deux hommes et a mené le premier procès, qui s'est soldé par un verdict de culpabilité, en 1991.

Il a été question des neuf déclarations que la Couronne avait en sa possession au procès, mais qui n'ont pas débouché sur des témoignages au tribunal.  Selon Me Tymchyk, il n'y avait pas d'éléments favorables à la Défense dans ces déclarations.

Le ton s'est durci quand Me Tymchyk a été contre-interrogé par Me Louis Belleau, qui représente Hugues Duguay.

Me Tymchyk a admis qu'il ne voulait pas avoir, au procès de 1990, les 175 déclarations colligées par la police, que c'était à l'enquêteur Michel Cossette de faire le tri dans ce qui pouvait être utile et qu'il lui faisait entièrement confiance.

Il a réitéré avoir porté les plaintes selon les preuves dont il disposait.

Le contre-interrogatoire se poursuit en après-midi mercredi.

À lire également :