10 M$ pour décontaminer les terrains du centre-ville de Chicoutimi

Centre-ville de Chicoutimi

Saguenay veut faire du centre-ville de Chicoutimi un quartier numérique et Québec y participe en investissant 10 millions $ sur trois ans pour décontaminer les terrains qui pourront accueillir de nouvelles entreprises.

La zone ciblée s'étend de la zone ferroviaire au boulevard Saint-Paul et du boulevard Saguenay à la rue Price. Plusieurs terrains contaminés y sont toujours vacants. On a qu'à penser à la zone ferroviaire, à l'autogare, au terminus de la STS et aux garages qui ont fermé au fil des années dans le secteur.

« Quand j'étais jeune, le bas de la rue Racine c'était des garages automobiles. Alors, ce qui se passe aujourd'hui, les terrains sont à décontaminer. Il faut reprendre le secteur pour en faire un quartier numérique. » - Andrée Laforest, députée de Chicoutimi

La mairesse Josée Néron aimerait voir des entreprises s'ajouter à celles déjà existantes, dont Ubisoft, mais également, elle imagine un centre-ville où il y aura davantage de logements pour les jeunes professionnels et leur famille.

« C'est un créneau que nous nous engageons à développer pour développer notre milieu. J'imagine des édifices avec à l'étage du bas les commerces et locaux et des logements locatifs aux étages supérieurs comme on en voit dans d'autres endroits comme Saint-Roch [Québec] et le Mile-End [Montréal]. » - Josée Néron, mairesse de Saguenay

C'est le genre d'édifice que la Ville de Saguenay aimerait voir au centre-ville de Chicoutimi.

Garder nos cerveaux ici

Le quartier numérique permettra aux jeunes finissants des différents programmes collégiaux et universitaires de la région de demeurer dans la région, croit le le directeur général de Promotion Saguenay, Patrick Bérubé qui remarque présentement un très fort exode.

« On regarde le nombre de finissants qui terminent présentement dans la région. Si on en retient que la moitié de ça, on pourra assurer un très grand développement. » - Patrick Bérubé, DG de Promotion Saguenay

Un premier terrain situé à l'angle des rues Sainte-Anne et Jacques-Cartier sera mis en vente lundi. Des pourparlers sont également en cours avec d'autres entreprises.

Inscrivez-vous

Offres exclusives et promotions!