20 M$ à Elysis pour s'installer à l'aluminerie d'Alma

Lingots d'aluminium

La prochaine phase d'Elysis sera opérée à l'aluminerie d'Alma. Le gouvernement du Québec octroie 20 millions $ pour aider l'entreprise à construire sa première unité de démonstration industrielle dans l'une des salles de cuves.

Cette nouvelle technologie permettra de produire de l'aluminium sans émettre de gaz à effet de serre. La coentreprise née d'une alliance entre Alcoa et Rio Tinto prévoit commercialiser sa technologie en 2024.

« Nous pouvons ainsi contribuer à réduire davantage l'empreinte de tous les produits à base d'aluminium. des voitures, aux téléphones intelligents, en passant aux emballages d'aliments et de boissons. » - Sébastien Ross, le directeur exécutif des opérations de Rio Tinto au Québec

Le ministre de l'Environnement, Benoit Charette se réjouit évidemment de cette volonté de vouloir faire un aluminium plus vert. :

« Si toutes les alumineries québécoises adoptaient une telle technologie, on estime que la réduction des émissions de gaz à effet de serre pourrait s'élever à près de 5 millions de tonnes métriques, uniquement au Québec. Alors, imaginez à travers le monde! »

Les députés bloquistes Mario Simard et Alexis Brunelle-Duceppe ont salué l'annonce, ajoutant que le gouvernement fédéral devrait emboîter le pas et jouer un rôle proactif dans le développement de l'aluminium vert.

« C'est une excellente nouvelle pour le Québec et plus particulièrement pour le Saguenay-Lac-Saint-Jean. L'industrie de l'aluminium, c'est le cœur de notre région et le projet Élysis démontre tout notre potentiel pour occuper un rôle central dans nos efforts de réduction des GES. » - Alexis Brunelle-Duceppe, député de Lac-Saint-Jean

Inscrivez-vous

Offres exclusives et promotions!