300 000 $ pour les services en santé mentale du Saguenay-Lac-Saint-Jean

Médecin et patien

Bell Cause pour la cause et la Fondation de ma vie unissent leurs forces pour investir 300 000 $ en santé mentale au Saguenay-Lac-Saint-Jean. Une première portion de 225 000 $ provenant de Bell Cause permettra de réaménager les trois départements en psychiatrie de la région qui sont situés dans les hôpitaux de Chicoutimi, d'Alma et de Roberval.

Les usagers et le personnel seront consultés pour connaître leurs véritables besoins, indique le chef du département de psychiatrie, le docteur Laurent Coulloudon, qui juge important de prendre le temps de bien faire les choses pour effectuer des changements qui auront un réel impact sur la vie des patients.

Chaque année, entre 750 et 1000 personnes séjournent dans une des trois ailes psychiatriques de la région. Pour le docteur Coulloudon, cet investissement représente beaucoup plus qu'un réaménagement. :

 

« Ce sont des patients très malades. Certains reviennent souvent, d'autres sont là pendant des mois. Il y a aussi leurs familles qui viennent les visiter. Je crois fermement qu'avec une unité adaptée, ça va favoriser le rétablissement des patients et accélérer les soins. Je trouve que c'est un excellent investissement. Aujourd'hui, le don c'est aussi une étape concrète pour déstigmatiser la santé mentale au niveau de la population. On a besoin autant de fonds en santé mentale, qu'en santé physique. »

 

Les suggestions sont déjà nombreuses pour améliorer le milieu de guérison des patients : moderniser les salles d'entraînement et de détente, réaménager les aires communes, créer davantage de zones confidentielles, changer les lits inconfortables ou ajouter des tables de baby-foot.

Pour sa part, la Fondation de ma vie remet 75 000 $ pour investir dans divers projets d'intervention en santé mentale et en réinsertion sociale.

Présent pour l'annonce, le vice-président services résidentiels chez Bell, Nicolas Poitras a rappelé que la journée Bell Cause aura lieu demain, 29 janvier à travers le pays. ajoutant que c'est grâce à  ces journées que des investissements peuvent être faits dans les hôpitaux et les organismes. :

 

« Vous vous dites peut-être 5 cents ce n'est pas grand chose, mais l'année dernière grâce aux interactions pendant cette journée, on a ramassé 7 millions $. Donc demain, textez, appelez et allez sur les réseaux sociaux, c'est le temps de faire payer Bell ! »