5 ans et 3 mois pour avoir agressé deux escortes à Jonquière

Vincent Gagné

L’individu de 22 ans qui a agressé sexuellement deux escortes à Jonquière l'an dernier écope de 5 ans et 3 mois de pénitencier. Vincent Gagné a reconnu sa culpabilité à des accusations réduites ce matin au palais de justice de Chicoutimi. La juge a accepté la suggestion commune des deux avocats.

Au départ, Vincent Gagné était accusé d’agressions sexuelles armées à l'aide d'un couteau. Son procès devant jury qui devait débuter la semaine prochaine est ainsi annulé. Tous les candidats qui ont été convoqués à la sélection du jury prévue le 24 février seront avisés.

En mars 2019, l'accusé a réclamé les services d'une escorte sur Internet, mais à l'arrivée des deux victimes de 18 et 20 ans, le ton a monté. Vincent Gagnon a ordonné aux jeunes femmes de se déshabiller à l’extérieur et de s'agenouiller dans la neige derrière un immeuble. Il les a ensuite forcé à avoir une relation sexuelle complète avec lui, puis a volé le contenu de leurs sac à main. Les victimes s'étaient aussitôt rendues au poste de police pour porter plainte.

Son avocat, Me Julien Boulianne ainsi que la procureure de la Couronne, Me Karen Inkel, ont tenu compte de ses antécédents judiciaires pour soumettre leur suggestion commune.

«On ne pouvait pas mettre de côté le fait qu'il y a quelques années, alors qu'il était mineur, il avait eu une peine de 30 mois pour une infraction similaire». - Me Julien Boulianne, avocat.

Vincent Gagné a aussi admis s'être sauvé du poste de police en brisant une fenêtre en avril 2018. Il avait également tiré du fusil à plomb en pleine rue en direction de deux jeunes femmes. Le père de deux enfants sera inscrit à vie dans le Registre des délinquants sexuels.