Baigneurs électrisés à St-David-de-Falardeau: d'autres incidents rapportés


Lorsque les clients sortaient de ce spa les pieds mouillés, ils recevaient une décharge électrique. (Tavata Chalets)

Hydro-Québec aurait été avisée il y a plus d'un mois que le site de la ligne Micoua-Saguenay près de la rivière Bras-du-Nord à Saint-David-de-Falardeau est dangereux. Noovo Info a appris que des clients de Tavata Chalets, qui possède des chalets à proximité, ont été électrisés en juillet dernier alors qu'ils étaient dans le spa.

Samedi dernier, trois baigneurs qui descendaient la rivière ont été électrisés en touchant à un câble de travail qui pendait au-dessus de l'eau.

La problématique est connue dans le secteur. Le gestionnaire de Tavata Chalets, Yoan Joncas, doit interdire aux clients qui louent un chalet situé tout près de la rivière d'utiliser le spa. Lorsque les clients sortaient du spa les pieds mouillés, ils recevaient une décharge électrique de 30 volts.

Ce qui l'inquiète d'autant plus, c'est qu'un chalet situé à cinq kilomètres du chantier est touché par le même problème. Yoan Joncas doit donc composer avec des annulations de réservation.

Il confirme avoir communiqué avec Hydro-Québec il y a un mois pour les prévenir. Des électriciens et des employés de la société d'État auraient mené des expertises sur les lieux, mais encore à ce jour, elles n'auraient pas permis d'identifier la source du problème.

«Ils ont même fermé le courant dans toute la rue au complet, donc il n'y avait plus aucun chalet qui avait de l'électricité et le problème était encore là [...] Ce que j'ai compris, c'est que la ligne de transport induit la ligne qui est en train d'être installée depuis maintenant plusieurs mois.» - Yoan Joncas, propriétaire de Tavata Chalets.

Un client de l'extérieur de la région qui désire garder l'anonymat a loué un chalet en juillet dernier sur le bord de la rivière. Tel que le demandait le propriétaire, il n'a pas utilisé le spa pendant son séjour. Toutefois, il raconte avoir reçu une petite décharge électrique en sortant son chien la nuit.

Témoignage: «Je suis sorti du chalet et mon chien a hurlé, je croyais que c'était un autre animal qui s'en était pris à mon chien, mais en allumant la lumière de mon iPhone, j'ai vu que le chien était parti se cacher dans le bois. Moi je suis sorti nu pied, j'ai fait quelques pas dans le gazon mouillé parce qu'il avait plu la veille, et j'ai senti une décharge électrique.»

Il déplore que le problème persiste dans le secteur, malgré les nombreux avertissements.

Réaction d'Hydro-Québec

De son côté, Hydro-Québec assure qu'elle mène des vérifications actuellement sur les lieux. Une équipe se rendra sur place aujourd'hui pour tenter de faire la lumière sur cette situation.

«On va parler au propriétaire pour voir qu'est-ce qui se passe et puis régler la situation.» - Caroline Desrosiers, porte-parole d'Hydro-Québec