Budget 2022: gel des taxes foncières à Saguenay

Hôtel de ville de Saguenay

Tel que promis lors de la campagne électorale, la mairesse de Saguenay Julie Dufour annonce un gel des taxes foncières pour les contribuables en 2022. Elle a déposé son premier budget aujourd'hui, un exercice équilibré de près de 372 M$ adopté par la majorité des membres du conseil.

Quatre élus ont voté contre, soit Serge Gaudreault, Jean-Marc Crevier, Éric Simard et Marc Bouchard.

Pour parvenir à geler les taxes, la Ville coupera 4 M$ dans le cadre d'une réorganisation administrative touchant notamment les budgets de la Société de transport du Saguenay, Diffusion Saguenay et la Zone portuaire.

La mairesse indique que l'impact sera minime pour Diffusion Saguenay, alors que l'industrie culturelle doit encore s'arrêter en raison de la situation pandémique.

«À 5%, ça équivaut à environ 40 000$ de leur budget. [...] Donc, c'est fait en collaboration avec eux histoire d'être plus efficaces.»

De plus, des postes administratifs en voie d'être créés seront abolis et plusieurs départs à la retraite sont prévus en 2022.

Plusieurs citoyens verront tout de même leur compte de taxes augmenter, puisque le nouveau rôle triennal d'évaluation 2022-2024 est à la hausse. Ainsi, une maison moyenne qui valait 204 000 $ en 2019 vaudra 215 000 $ l'an prochain.

Les tarifs d'eau, d'égout et des ordures demeureront quant à eux inchangés en 2022, toutefois, un 15 $ de frais s'ajoutera avec l'arrivée des bacs bruns.

Taux de taxation en baisse dans les secteurs :
• Résidentiel : 1,17 $ à 1,12 $/100 $ d’évaluation;
• Commercial : 3,23 $ à 3,04 $/100 $ d’évaluation;
• Industriel : 4,04 $ à 3,73 $/100 $ d’évaluation.

Plan triennal en immobilisations

En ce qui concerne les dépenses, des investissements de près de 190 M$ sont prévus pour les trois prochaines années à Saguenay, dont 75 M$ en 2022.

17 M$ seront consacrés aux routes, 13 M$ aux infrastructures et 13,3 M$ au développement économique. Le conseil n'a pas encore statué sur les investissements qui seront réalisés, mais assure que la revitalisation du centre-ville de Jonquière figure parmi les projets priorisés.

Notons que dans le but de contrôler l’endettement, la Ville se fixe un plafond d'emprunt annuel de 70 M$ au niveau du programme triennal en immobilisations.

Inscrivez-vous

Offres exclusives et promotions!