Condition médicale : un homme expulsé d'un commerce en raison du masque

Masque

Aux prises avec une condition médicale préoccupante, un citoyen de Saint-David-de-Falardeau n'a pas été cru lorsqu'il a voulu entrer dans un commerce avec son masque qui ne couvre pas son nez.

Jeannot Thomas n'arrive pas à respirer lorsque sa bouche et son nez sont couverts puisqu'il a fait deux embolies pulmonaires et doit conjuguer avec des poumons qui ne fonctionnent pas au maximum de leur capacité.

Depuis que le masque est obligatoire, il explique au commis pourquoi il doit dégager ses narines et tout se passe bien. Or, il y a quelques jours, il s'est buté à du personnel dans une quincaillerie qui ne l'a pas cru. : 

 

« En entrant, j'ai expliqué mon cas, mais la madame m'a dit que je ne pouvais pas rentrer. Je suis quand même rentré, mais là on s'est mis à me suivre et il y a un monsieur qui est arrivé en me disant si vous ne voulez pas sortir, on va vous faire sortir et on appelle la police. Je portais mon masque, mais on voyait mes deux trous de narine. Ce n'est vraiment pas une bonne façon de faire ! »

 

L'homme déplore que les gens malades doivent se battre dans cette situation déjà compliquée et qu'il faille choisir les endroits où faire des commissions, par crainte d'être traité une autre fois de cette façon. Notons également qu'un appel à la désobéissance a été lancé sur les réseaux sociaux incitant les gens en bonne santé de dire au commis qu'ils ont une condition physique les obligeant à ne pas porter de masque.

 

Ce que dit la Direction de la santé publique

Il est recommandé que les personnes exemptées de porter un masque ou un couvre-visage en raison d’une condition de santé évitent, autant que possible, les endroits où ils sont obligatoires. Leur accès à des lieux où le couvre-visage est obligatoire ne doit toutefois pas être limité par une tierce personne. Si elles fréquentent ces endroits, il est recommandé que les personnes exemptées respectent strictement la distanciation physique de 2 mètres avec les autres, sauf avec leur accompagnateur, s’il y a lieu.

Par ailleurs, les personnes souffrant d’une condition chronique, incluant les maladies cardiovasculaires et les maladies pulmonaires, ne font pas partie des personnes exemptées de porter le masque ou le couvre-visage. Lorsque cela est possible, ces personnes devraient privilégier l'utilisation du masque de procédure puisqu’il offre une meilleure protection contre le virus.

 

Inscrivez-vous

Offres exclusives et promotions!