CORONAVIRUS: remboursement difficile pour les voyageurs

Avion_iStock_25krunya

Le coronavirus incite de plus en plus de voyageurs à repousser ou annuler leur séjour à l'étranger. Le téléphone ne dérougit pas dans la plupart des agences de voyage. De nombreux clients sont inquiets, même si leur voyage est prévu seulement dans plusieurs mois.

La propriétaire de Voyages Michel Barrette à Alma, Suzanne Thibeault, ne cache pas qu'il y a un ralentissement de la clientèle. Elle rappelle l'importance de se procurer une assurance annulation ou interruption et de bien vérifier les conditions de la couverture. Toutefois, les clients qui annulent par peur du coronavirus auront du mal à se faire rembourser.

«On ne peut pas dire à notre assureur que ce qui se passe aux nouvelles nous fait peur et nous pousse à annuler. L'assureur va couvrir seulement si les portes du pays ferment et qu'on ne peut plus y accéder».

La propriétaire de Voyages Carpe Diem à Chicoutimi, Karen Tremblay, note quant à elle que les croisières sont moins convoitées, en raison de ce qui s'est produit sur le Diamond Princess le mois dernier. Les passagers sont restés coincés deux semaines en quarantaine.

Karen Tremblay ajoute que votre itinéraire de voyage pourrait changer si votre destination est touchée par le COVID-19.

«Si par exemple en Italie, une zone est touchée et que cette zone était prévue à l'itinéraire, à ce moment-là, le fournisseur change l'itinéraire».

Politiques de réservation assouplies

Par ailleurs, plusieurs compagnies aériennes ont assoupli leur politique de réservation en raison du coronavirus. Air Transat permet notamment à ses clients de modifier la date de leur voyage pour les réservations effectuées en mars. Ça concerne les séjours prévus d'ici le 31 octobre prochain. Air Canada et Sunwing ont aussi lancé une politique similaire.