Coronavirus : une mission économique annulée pour Bilodeau Canada

Couturière pour Bilodeau Canada

L'épidémie de coronavirus a eu raison d'une mission économique en Tunisie à laquelle devait prendre part une trentaine d'entreprises québécoises, dont Bilodeau Canada de Normandin.

Le chargé de projet pour l'entreprise spécialisée dans la fourrure, Jean Morency, devait s'envoler ce matin, or, le gouvernement tunisien a émis une interdiction de rassemblement, forçant le report de la mission économique à une date ultérieure.

La déception est grande pour Bilodeau Canada qui comprend la situation, mais qui doit faire face à un grand besoin de main-d'oeuvre. Des entrevues étaient prévues pendant deux jours avec des Tunisiens qui avaient déjà fait parvenir leur curriculum vitae au Lac-Saint-Jean.

 

« On fait partie des entreprises de la région qui ont un grand défi de main-d'oeuvre. Nos couturières d'expérience vont prendre leur retraite dans les prochaines années et il n'y a pas de relève. Il y a eu une cohorte l'année passée à Jonquière, mais ce n'est pas régulier. L'autre chose, c'est qu'on a besoin de personnes pour notre centre d'apprêtage des fourrures qui est un métier qui n'existe plus au niveau québécois. Il faut donc former nous-mêmes les employés. »

 

La Tunisie est un endroit de choix pour Bilodeau Canada puisque les habitants y parlent français et il existe une grande expertise en matière de textile, indique M. Morency qui attend de voir pour l'instant si la mission aura lieu bientôt, sans quoi, d'autres stratégies devront être envisagées.

Quarante-huit personnes devaient prendre part à la mission économique qui était organisée par la Société de développement économique de Drummondville.