Coupures à Saguenay : le spectacle aérien ne sera plus gratuit

spectacle aérien

Les organisateurs du Spectacle aérien international de Bagotville sont déçus de la décision de Saguenay de retirer sa subvention de 300 000 $, mais ça ne met pas en péril la tenue de l'événement pour 2021.

Le vice-président exécutif de l'événement, Michel Aubin, précise que l'argent de la Ville permettait depuis 2013 de rendre l'événement gratuit, ce qui ne sera plus cas. : 

 

« Nous ne sommes pas un promoteur, nous faisons une journée portes ouvertes pour les Forces armées canadiennes. Peu importe combien de personnes nous visitent, on présente quelque chose. Ce qui est dommage c'est pour les familles, parce que depuis 2013 ce n'étaient plus juste les fanatiques d'aviation qui venaient nous visiter mais toute la population. »

 

Michel Aubin précise qu'avec 143 000 visiteurs l'été dernier, le SAIB a généré des retombées économiques de 100 M$ dans la région. Parmi les visiteurs, 48 % des gens venaient de l'extérieur du Saguenay-Lac-Saint-Jean. Avant 2013, l'événement attirait 300 000 personnes. Il est encore trop tôt pour déterminer à combien pourrait s'élever le prix de l'entrée.

Saguenay va continuer d'assurer le service de navettes et de la sécurité dans les rues, ce qui représente environ 150 000$ de dépenses. Le conseiller municipal Marc Bouchard assure qu'il n'y aura pas d'autres mauvaises nouvelles du genre, ajoutant que certains événements ont même eu un réajustement à la hausse, comme le Festival des bières du Monde.

 

« On a des critères et comme le SAIB, c'est un événement qui est en bonne santé financière et qui génère des surplus, on a pris cette décision. Il y a des rééquilibrages qui vont se faire entre certains événements et il y a aussi des montants qui iront pour des organismes communautaires, mais le montant global qui est remis en aide aux événements doit être amputé. La ville n'est pas en croissance démographique et économique et il faut couper à certains endroits. »

 

Plus tôt cette semaine, c'est le Grand Prix Cycliste de Saguenay qui perdait sa subvention municipale, mettant ainsi fin à l'événement.