CPE : La grève est déclenchée, les parents forcés de se réorganiser

bbc-creative-1w20Cysy1cg-unsplash

11 000 employés de 400 centres de la petite enfance au Québec sont en grève générale illimitée. 

La CSN et le gouvernement du Québec ont négocié toute la journée hier sans réussir à parvenir à une entente. Les syndiqués avaient voté à 92% en faveur de ce débrayage vendredi dernier. 

Les 3200 travailleuses de la CSQ ont aussi voté en faveur du déclenchement de moyens de pression à 91.2%. Ils pourraient emboiter le pas et débrayer à leur tour dès la semaine prochaine. 

Les hausses salariales du personnel de soutien dans les garderies comme les employées à la cuisine, à l'administration et à l'entretien, sont au coeur du litige.

Québec refuse de leur offrir les mêmes augmentations salariales que celles des éducatrices en garderie. 

Les parents appuient les syndiqués

Un sondage Léger réalisé du 26 au 28 novembre pour le compte de la Centrale des syndicats du Québec démontre que 52% des parents et 44% de la population en général appuient les revendications des travailleuses(eurs). 

À l'inverse 23% des parents et 32% de la population appuient le gouvernement Legault. 

(Avec la collaboration de Marie-Pier Boucher, journaliste Noovo Info - Montréal) 

Inscrivez-vous

Offres exclusives et promotions!