Début des travaux de stabilisation lundi à La Baie

Les travaux se feront étape par étape pendant 10 à 12 semaines. (Johanie Bilodeau | Noovo Info)

Les travaux de stabilisation du site où s'est produit un glissement de terrain à La Baie ont débuté finalement lundi.

L'entrepreneur, Excavation J. Poulin, a réussi à dénicher un assureur spécialisé et à signer un contrat, lui permettant enfin d'entamer les travaux qui s'échelonneront sur 10 à 12 semaines. 

L'exercice s'est avéré plus ardu que prévu, la Ville ayant avisé les médias en début de semaine de cette difficulté qui retardait le début des travaux. Cette nouvelle avait d'ailleurs inquiété certains citoyens évacués qui craignaient des délais supplémentaires avant de pouvoir réintégrer leur domicile.

Des travaux par étapes

Les travaux s'enclencheront donc lundi avec l'installation du chantier. Les premiers coups de pelle suivront au cours de la semaine, selon le porte-parole de la Ville de Saguenay.

« On est maintenant devant un trou, là où il y avait une colline. À la fin des travaux, il va y avoir une espèce d'escalier géant de deux ou trois marches », image Dominic Arseneau.

Les travailleurs commenceront par le haut de la colline et creuseront à l'aide d'une pelle mécanique, pendue à un bras mesurant jusqu'à 21 m. Un seul chemin permettra d'accéder au chantier.

« L'idée, c'est vraiment de creuser tranche par tranche pour, lentement, mais sûrement, créer l'espèce d'escalier géant. »

Suivront ensuite la végétalisation du secteur et l'installation d'un tapis de roches drainant qui empêchera l'eau de s'accumuler au fil des ans.

Les cinq maisons situées au sommet du talus seront détruites dans les premières étapes des travaux.

Récupération d'effets personnels

« La première grosse étape à franchir, c'est vraiment de creuser la première tranche de sol. Sur 110 m de long, il faut creuser 4 m de profondeur. Une fois cette tranche de sol retirée, le risque de grand glissement de terrain est disparu. » - Dominic Arseneau

Une fois cette étape franchie, les sinistrés seront autorisés à aller récupérer leurs effets personnels. Seuls les résidents des cinq maisons qui seront détruites pourront y retourner plus tôt, sous supervision. 

Les autres citoyens devront patienter plus longtemps, puisque le niveau de risque ne leur permet pas d'y retourner avant la fin des travaux. Les 165 sinistrés habitant 62 résidences pourront d'ailleurs réintégrer leur domicile à ce moment.

« On peut avoir bon espoir que les gens pourront être à la maison pour célébrer l'Halloween. »

À VOIR | Récapitulatif de la journaliste Jade Laplante au bulletin Noovo Le Fil Saguenay.

 

Inscrivez-vous

Offres exclusives et promotions!