Des algues bleu-vert au lac Ha! Ha!

Lac ha! ha! algues bleu-vert

Une conseillère municipale de Ferland-et-Boilleau, Joëlle Gagnon est attristée et inquiète de voir le lac Ha! Ha! envahi par les algues bleu-vert. Mercredi dernier, elle a pris plusieurs photos de l'eau turquoise aux prises avec une éclosion de « fleurs d'eau ».

Bien que la situation soit mieux aujourd'hui et que la baignade soit permise, Joëlle Gagnon explique que les fleurs reviendront certainement au cours de l'été et même pour quelques années lorsqu'il fera chaud puisqu'elles se retrouvent toujours dans le plan d'eau.

« C'est multifactoriel les algues bleu-vert. C'est causé par l'utilisation d'engrais, de pesticides, de produits ménagers avec du phosphore ou quand on coupe les bandes riveraines. Finalement, les canicules réchauffent l'eau et les algues bleu-vert apparaissent. »

Elle lance l'appel à tous pour améliorer leurs habitudes en changeant leurs savons et produits ménagers ainsi qu'en replantant une bande riveraine. À ce propos, l'élue croit que la municipalité pourrait aussi en faire davantage en sensibilisant encore plus les riverains et en proposant des programmes pour replanter la bande riveraine.

Joëlle Gagnon a décidé de publier un message sur les réseaux sociaux pour que collectivement, les riverains prennent conscience de la situation. : 

« Voir l’eau comme cela, c’est triste, ça me fait mal au cœur, ce n’est pas normal ! L’eau…si précieuse, on est tellement chanceux d’en avoir.

Mais, ce qui est encourageant c’est que ce n’est pas irréversible, on peut ensemble décider d’avoir un lac sain. C’est peut-être juste le lanceur d’alerte du lac qui va nous faire réfléchir un peu. Ensemble est-ce qu’on peut réfléchir au futur de notre territoire ? !!! » - Extrait du message publié sur Facebook

 

 

Qu'est-ce que l'algue bleu-vert ? 

Les algues bleu-vert sont des organismes microscopiques dont le nom scientifique est cyanobactéries. Elles sont naturellement présentes dans les lacs et les rivières, cependant, lorsqu'elles se multiplient en trop grande quantité elles forment des « fleurs d’eau ». 

Le principal facteur qui favorise la prolifération c'est le surplus de phosphore. Pour en savoir plus ou signaler une situation dans un lac, consultez le site du ministère de l'Environnement.

Inscrivez-vous

Offres exclusives et promotions!