Des craintes entourant la zone orange, les déplacements et la relâche

SAguenay

La direction régionale de la santé publique observera avec attention les prochains jours et croise les doigts pour ne pas voir une augmentation accrue des nouveaux cas de COVID-19 au Saguenay-Lac-Saint-Jean.

En date d'aujourd'hui, il ne reste que 26 cas de COVID-19 actifs dans l'ensemble de la région et 4 foyers d'éclosion. Une situation qui réjouit le directeur de la santé publique, le Dr Donald Aubin qui se dit également bien heureux de la réouverture des restaurants et commerces.

Il espère maintenant que la population suivra bien les règles de la zone orange 2.0. Bien conscient que les citoyens auraient aimé recevoir des amis à la maison, le médecin indique que les rassemblements intérieurs ont été la source de contamination majeure l'automne dernier.

« On a vu dans nos enquêtes qu'il y avait beaucoup de cas en lien avec ça. Donc là, de ne pas avoir droit aux rassemblements, ça nous donne un peu plus d'assurance que les mesures seront suivies et que nous resterons dans un niveau bas. On va l'espérer ! »

Semaine de relâche

Les deux prochaines semaines permettront également à la santé publique de voir si des resserrements devront être faits pour la semaine de relâche.

Dr Aubin, confirme recevoir des informations comme quoi notre paradis de sports d'hiver demeure très attrayant malgré la pandémie. Des visiteurs des zones rouges choisissent de réserver des séjours dans la région pour profiter des mesures plus souples.

Il rappelle que les déplacements entre régions sont non recommandés. : 

« On a du temps pour voir ce qui va se passer avant la relâche. On est prudent dans les mesures, on ne veut pas qu'il y en ait trop parce qu'on a tous l'impression d'étouffer un peu, mais il faut aussi en avoir assez. »

Les enquêtes épidémiologiques permettront également de déterminer la provenance des cas. Pour l'instant, les hôteliers n'ont pas à tenir de registre comme c'est le cas dans les restaurants.

À écouter, le Dr Donald Aubin donne son point de vue sur les risques entourant la semaine de relâche.

Inscrivez-vous

Offres exclusives et promotions!