Des partys chaque semaine aux résidences du Cégep de Jonquière

Party

Malgré l'interdiction de se rassembler, les partys de 15 à 20 personnes sont chose commune aux résidences du Cégep de Jonquière. Plusieurs étudiants croient que la direction pourrait en faire plus pour éviter une éclosion de COVID-19.

Aux résidences, les jeunes d'un même étage sont autorisés à se rassembler puisqu'ils font partie de la même bulle. Toutefois, cette règle est souvent outrepassée. De plus, certains gardes de sécurité n'interviennent pas en cas de non-respect des règles.

Un étudiant qui entend régulièrement des personnes festoyer au-dessus de sa chambre s'est confié au journaliste de Noovo Le Fil, Louis-Philippe Arsenault sous le couvert de l'anonymat.

«Malgré le fait que c'est très bien insonorisé, j'entends des gros partys au-dessus de moi, des fois toute la nuit de 11h à 5h du matin. Des cris répétitifs avec du bruit sur le plancher. Ça doit vraiment être le gros party. Facilement 15 à 20 personnes dans une chambre.»

Grâce aux caméras de surveillance, le directeur aux affaires étudiantes et communautaires du Cégep de Jonquière, Dave McMullen, souligne que les étudiants qui contreviennent aux règles sont facilement identifiés.

«Si un jeune se promène d'un étage à l'autre, avec tout le système de surveillance caméra, il y a un rapport qui est fait qui est amené à la direction et la direction rencontre ce jeune-là».

Au Cégep de Chicoutimi, la direction tolère les rassemblements allant jusqu'à 4 personnes et émet des avertissements si ce nombre est dépassé.

Inscrivez-vous

Offres exclusives et promotions!