Explosion du compte de taxes pour les gîtes

gîte

Mauvaise surprise pour les propriétaires de gîtes à Saguenay qui subissent des hausses de taxes faramineuses, ce qui poussera certains à fermer leurs portes.

Yvon Roy est le propriétaire du Gîte à la Vieille École à La Baie. Son compte de taxes est passé de 2488 $ l'an dernier à 4130 $ pour 2019.

En plus de payer une taxe résidentielle pour sa maison qui est son gîte, la taxe commerciale a bondi et les services sont maintenant facturés en double.

«L'an passé, ils [la Ville] ne faisaient pas de différence entre la maison ou le gîte. C'est le même bâtiment. Ce qu'ils ont fait cette année c'est qu'ils ont mis une taxe résidentielle et une taxe commerciale. J'ai une taxe foncière immobilière non résidentielle qui s'est ajoutée. J'ai une taxe d'eau pour la maison de 150 $ et j'ai une taxe commerciale, pour la même maison de 150 $. Même chose pour les ordures, deux fois 150 $, mais le camion de poubelle lui ne passe pas deux fois.»

Cette mauvaise nouvelle s'ajoute à la concurrence déloyale des gîtes non certifiés et des chambres à louer illégalement sur Airbnb.

«À La Baie, on s'est pratiquement tous parlé et il y a deux gîtes qui vont fermer cette année. On fait ça pour aider au tourisme l'été, mais là on se retrouve surtaxé et avec tout le reste on est payé environ 5 $ de l'heure. Mais plus ça va aller, bien les gens vont se retrouver dans des gîtes qui n'auront pas de certification et ils vont avoir des mauvaises surprises.»

M. Roy et sa conjointe ont gagné moins de 30 000 $ l'an dernier. Il attend une réponse de son président d'arrondissement pour voir si des solutions pourront être apportées.